21st May 2006

Dimanche feignant

Encore un dimanche feignant. Est-ce que c’est le dimanche qui est feignant ou plutôt moi, je suis feignante en dimanche? Encore une-question-de-style-non-sense qu’on ne peux se poser que dans les moments feignants.

Je n’arrive pas à finir Les yeux bandés aka Blindfold. Et dans ce dimanche feignant je me demande à ceux qui m’ont fait penser à ce bouquin de temps en temps et je n’arrivait pas à retrouver cette fois ci quand je le relisait.

Une compassion à une étudiante peu fortuné que je n’arrivait à comprendre que quand j’etais dans une situation un peu pareille? La mystère vulnérable diffficilement distinguée entre  la raison et l’instinct qui ouvre la porte aux doutes, et même au point le recit se ferme, on n’arrive pas à vraiment le saisir?

Les fantasmes obscurs qui existent dans chacun, et qui n’attendent que l’ouverture de la “boite de Pandora” pour sortir?

Bon, je crois que j’ai besoin d’une petite sièste. Les questions spirituelles, philosophiques etc. peuvent attendre.

Leave a Reply